Qatar 2022: est-ce que les joueurs de l’unifolié peuvent tenir le coup?

Qatar 2022: est-ce que les joueurs de l’unifolié peuvent tenir le coup?


DOHA, Qatar | Le Canada est d’abord reconnu pour sa force de frappe offensive avec des joueurs comme Jonathan David, Cyle Larin et, bien sûr, Alphonso Davies.

• À lire aussi: Tension à Doha

• À lire aussi: Les Anglais sont divisés

• À lire aussi: Coupe du monde au Qatar: un gros show pour oublier la discorde

C’est normal, les Canadiens ont conclu la phase finale de qualification de la CONCACAF avec 23 buts en 14 rencontres, le plus haut total des huit nations participantes.

On a donc tendance à penser que le jeu défensif canadien est le maillon faible de cette sélection.

Pourtant, les Canadiens ont également terminé premiers à cet égard avec seulement 7 buts accordés en 14 parties. Ils ont de plus récolté sept blanchissages. Alors elle va comment, la brigade défensive ?

Défis

Celui que l’on peut qualifier de général de ce groupe défensif, Steven Vitória, ne se formalise pas du fait qu’on néglige son groupe.

« Ce n’est pas facile de se qualifier en CONCACAF, nous avons été premiers avec la meilleure défense », a-t-il soutenu.

« Les choses sont différentes maintenant, je ne me préoccupe pas de ce qui a été dit. On veut simplement marquer des buts et être les meilleurs que nous pouvons. »

Cette dernière phrase est porteuse de sens puisque le Canada semble considérer que l’attaque demeure la meilleure défense.

N’empêche qu’appelé à préciser sa pensée, Vitória a indiqué que l’équipe était dans un état d’esprit où elle voulait progresser.

« Nous avons affronté de nombreux défis, comme jouer au stade Azteca [contre le Mexique]. Ce n’est pas facile de jouer en CONCACAF.

« Notre jeu défensif a donc été testé. Nous sommes en croissance et nous voulons poursuivre cette croissance avec des victoires. »

Contre les meilleurs

À cet égard, Vitória soutient qu’affronter des nations très bien classées mondialement saura aider l’équipe.

« Nous voulons jouer contre les meilleurs, c’est l’esprit de ce tournoi. Nous avons le plus grand respect pour la Belgique.

« Nous ne sommes pas habitués à ce genre de scène et nous allons affronter des adversaires redoutables. »

Dans le flou

Par ailleurs, on nage encore dans le flou quant à l’état de santé du latéral Alphonso Davies et du milieu de terrain Stephen Eustaquio.

Ike Ugbo n’a rien fait pour dissiper le brouillard en étant plutôt cryptique lorsque questionné sur le sujet.

« Alphonso avait l’air en forme. Eustaquio était aiguisé comme un rasoir. »

Et quand un collègue lui a demandé de quoi avaient l’air les journalistes, Ugbo a fait rire tout le monde.

« Vous avez l’air en forme et aiguisés », a-t-il dit avec un sourire en coin.





Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *