Une décision très judicieuse des 49ers

Une décision très judicieuse des 49ers


Au lendemain d’un match durant lequel le quart-arrière Trey Lance a subi une blessure ruinant le reste de sa campagne, les 49ers de San Francisco peuvent se féliciter d’avoir gardé Jimmy Garoppolo dans leur giron cette année. 

• À lire aussi: Aaron Rodgers mène les Packers à bon port

• À lire aussi: Les 49ers l’emportent, mais perdent Trey Lance

Aux yeux de plusieurs, les meilleures décisions sont parfois celles qu’on ne prend pas et chez les Niners, le choix de ne pas avoir échangé «Jimmy G» pendant la saison morte permet aujourd’hui à l’organisation californienne d’éviter la catastrophe. 

La police d’assurance que représente l’ancien des Patriots de la Nouvelle-Angleterre a d’ailleurs déjà porté ses fruits, Garoppolo inscrivant deux touchés, incluant un au sol, dans une victoire de 27 à 7 contre les Seahawks de Seattle. 

Lance ayant chuté sur sa jambe droite et désormais sur le carreau pour un long moment, son coéquipier d’expérience guidera l’attaque des siens, que cela plaise ou non aux partisans. 

Certains d’entre eux ont toujours en mémoire les problèmes du pivot de 30 ans dans les rencontres cruciales, notamment la dernière finale de l’Association nationale contre les Rams de Los Angeles quand sa dernière passe s’est retrouvée dans les mains de l’adversaire.

Sauf que le présent et l’avenir importent davantage.

«C’est un sport émotif et il faut jouer avec passion. Vous devez vous présenter ici chaque jour et seulement aimer le football. C’est ce que je fais, tout comme le club au complet», a-t-il déclaré aux médias, exprimant également son désarroi devant le sort réservé à Lance.

«Il est agréable de revenir dans l’action, mais je me sens mal pour Trey. J’ai déjà vécu cette situation et c’est dur. Chaque personne a sa part de blessures. Il reste que c’est triste pour lui. C’est notre frère et on va le soutenir», a-t-il ajouté au réseau ESPN en rappelant sa déchirure du ligament croisé antérieur subie en septembre 2018.

De l’argent sur la table 

Les prochaines semaines pourraient être payantes pour Garoppolo, financièrement entre autres. 

Ayant négocié une nouvelle entente qui a fait passer son salaire de base de 24 à 6,5 millions $ le mois dernier, les bonis du contrat en vigueur peuvent lui offrir en revanche jusqu’à 16 millions $.

Déjà, il a obtenu 350 000 $ supplémentaires, dimanche : 250 000 $ pour avoir participé à un minimum de 25 % des séquences offensives et 100 000 $ pour la victoire des Niners.

Reste à voir s’il sera en mesure de récolter davantage de succès. Physiquement, il n’y a aucun problème, selon lui.

«Il s’agissait davantage de préparer l’épaule à lancer. Mentalement, bien, je connaissais déjà le schéma de jeux. Certains ont pris un peu plus de temps à apprendre; en attaque, il y a inévitablement quelques variantes à saisir, mais pour la majeure partie du match, c’était correct. Une fois l’épaule prête, j’ai pu bien faire», a mentionné celui ayant totalisé 154 verges grâce à 13 passes complétées sur 21.

San Francisco visitera les Broncos de Denver, dimanche.





Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.