Une troisième défaite suite pour le Drakkar

Une troisième défaite suite pour le Drakkar


BAIE-COMEAU | Le Drakkar de Baie-Comeau est tombé dans le piège des Cataractes de Shawinigan, mercredi soir, alors qu’il a été blanchi 2 à 0 au centre Henry-Leonard.

• À lire aussi: Le Drakkar pique du nez en troisième

• À lire aussi: Fortin donne la victoire au Drakkar

Victimes d’une troisième défaite de suite, les joueurs de Baie-Comeau ont connu une sortie difficile à domicile face à des visiteurs efficaces et opportunistes aux bons moments. 

Les patineurs de la Mauricie ont disputé un vrai match de route et ont respecté leur plan à la lettre. Pendant ce temps, leurs opposants ont manqué de conviction durant toute la soirée. 

Après une première période terne au possible, les Cataractes ont finalement cassé la glace, au milieu du deuxième engagement, par l’entremise de leur capitaine William Veillette, auteur du filet victorieux. 

Tirant de l’arrière 1 à 0 après 40 minutes, le Drakkar, limité à six tirs en troisième période, n’a jamais été en mesure de prendre son rythme et de revenir dans la rencontre. 

Compliqué

« Les joueurs étaient endormis avant même que le match commence. J’ai senti beaucoup de fatigue après notre partie de dimanche autant physiquement et mentalement. Cela ne sert pas d’excuse, mais ça n’a pas été un bon match », a résumé l’entraîneur-chef Jean-François Grégoire. 

Tout a semblé compliqué pour les Nord-Côtiers, particulièrement les sorties de territoire. « Les joueurs ont pris de mauvaises décisions avec la rondelle et ils nous ont mis beaucoup de pression le long des bandes. C’est dommage pour nos partisans qui méritent mieux. Disons que le mois de novembre n’est pas facile. » 

Le défenseur Loris Rafanomezantsoa a inscrit l’autre but des gagnants face au gardien Olivier Adam, qui n’a rien à se reprocher dans le revers. Son vis-à-vis Rémi Delafontaine, lui, a été intraitable face aux 27 lancers en sa direction. 

Nouveau venu

Incommodé par les nombreuses blessures, le Drakkar est allé chercher du renfort du côté de l’Ontario en réclamant l’attaquant de 18 ans, Charlie Fink, qui fait 6 pieds, 3 pouces et 200 livres. 

Le grand patineur devrait être en uniforme lors du prochain match de sa nouvelle équipe prévu à Québec. 





Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *